Dernière publication

cover
  • « L’homme précaire - lecture sexoanalytique de la masculinité »
  • Paru dans la revue Sexualités humaines
  • livraison n°31 (oct-nov-déc 2016)
  • Pages 58 à 79

Publications

Vient de paraître 

L'homme précaire « L’homme précaire - lecture sexoanalytique de la masculinité »

Paru dans la revue Sexualités humaines, livraison n°31 (oct-nov-déc 2016) en pages 58 à 79.






Jeunes et alcool Jeunes et alcool - Génération Jouissance
en coll. avec Martin de Duve
aux éditions DE Boeck, collection Comprendre, octobre 2014

Commandez le livre

Prises de risques, comas éthyliques à l'adolescence, cuites à répétition : les occasions d'inquiétude ne manquent pas pour les parents d'adolescents et les éducateurs. Cet ouvrage fait le pari de tenir un propos accessible sur les abus d'alcool et les autres ivresses à l'adolescence, sans tomber dans le cliché ni le discours convenu.

Il aborde les conduites d'ivresses des ados depuis leurs déterminants psychologiques ou familiaux jusqu'à leur intrication avec notre contexte de civilisation, qui promet la jouissance au travers de la consommation. Il décrit sans faux-semblant les usages d'alcoolisation et les excès dont les ados sont familiers, sans sombrer dans un catastrophisme systématique et déprimant, sans juger ni condamner, mais en s'efforçant de comprendre pour mieux intervenir.

Les auteurs dénoncent fermement la responsabilité du lobby de l'alcool, décrivent ses pratiques de publicité sournoise et de pénétration du public jeune par des offres séduisantes ainsi que les moyens dont les pouvoirs publics disposent pour réagir.

À partir de leur expérience au contact des jeunes et de leur famille, ils discutent avec la même conviction des perspectives thérapeutiques et des mesures à prendre en termes de prévention, au niveau familial ou collectif : comment parler d'alcool en famille, comment agir ou réagir en tant que parent, éducateur, enseignant ou spécialiste de la santé, comment initier nos ados plutôt que de les laisser en proie aux pousse-à-boire de notre époque qui a divinisé la consommation ?

Le Dr Jean-Pierre JACQUES a également publié à titre d'auteur principal 3 ouvrages, tous publiés chez De Boeck Université : »

L'Inentendu« L’inentendu. Ce qui se joue dans la relation soignant – soigné »
en coll. avec prof. Philippe van Meerbeek
De Boeck Université
mars 2009

 

 



Drogues et Substitution« Drogues et substitution. Traitements et prise en charge du sujet »
codirigé avec le Dr Chr. Figiel
Ed. De Boeck Université
2006.

 



Pour en finir avec les toxicomanies« Pour en finir avec les toxicomanies. Psychanalyse et pourvoyance légalisée des drogues »
De Boeck Université
coll. Oxalis
sept. 1999





Autres ouvrages - Autres publications


Contributions à d'autres ouvrages :

Le Dr J.-P. Jacques a également contribué à plusieurs autres ouvrages. Citons par exemple :


1/ « Psychanalyse et substitution » publié dans Entre corps et psyché : les addictions, sous la direction de D. Cupa & al., EDK, Sèvres, 2010 (p. 225-230)

2/ Préface de « Génération Cannabis. Paroles de jeunes, paroles d'experts », publié sous la coordination de Luc Descamps et Cécile Hayez

Génération Cannabis[ Présentation ]
Avec un groupe de 11 jeunes, ce livre constitue un travail d'expression autour de leur expérience de surconsommation de cannabis.
La première partie est composée de récits de vie des jeunes, et la seconde des réflexions de professionnels autour de ces récits.
Il s'agit de comprendre ce qui se passe pour nos adolescents avec le cannabis, dans la société que nous leur proposons, société de consommation, voire de surconsommation.



3/ « Les déçus de la parole et leurs thérapeutes » paru dans Les Désarrois nouveaux du sujet (érès, 2005), sous la direction de J.P. Lebrun

[ Premières lignes ]
« Le malade a toujours raison ! La maladie ne doit pas être pour lui un objet de mépris, mais, au contraire, un adversaire respectable, une partie de son être qui a de bonnes raisons d’exister et qui doit lui permettre de tirer des enseignements précieux pour l’avenir. » Cette parole soustrait le malade à l’isolement où il se trouvait, comme en plein vide ; elle dissipe la honte...

[ Plan de l'article ]
- la névrose a ses (bonnes) raisons
- ... tandis que les toxicomanes se gourent
- le respect du symptôme
- les déçus de la parole
- toxicité symbolique de la prohibition

Autres publications récentes

1/ Je ne sais pas ce que je dis quand je parle, paru dans la revue Ethica clinica, « Soigner contre la volonté du patient », n°66, juin 2012


2/ Pour démédicaliser la médecine des addictions, paru dans la revue Psychotropes 2011/1 (Vol. 17)

[ Résumé]
Cette contribution s’emploie à jauger la médicalisation du traitement des addictions, à en souligner autant les mérites que les impasses, dans une analyse d’une subjectivité toute assumée. Nous commencerons par une mise en perspective historique aussi brève qu’ironique.
Mots clés : Addiction, Substitution, Prescription médicale, Psychiatrie, Automédication, Psychothérapie.

[ Abstract]
This contribution analyzes the medicalization of addiction treatment. It underlines its the merits as well as its limitations with assumed subjectivity. The paper begins with a short and ironic historical account.
Keywords: Addiction, Substitution, Medical Prescription, Psychiatry, Self-Prescription, Psychotherapy.

3/ Le discours transsexuel sur le corps, paru dans la revue les Cahiers de psychologie clinique 2008/1 (n° 30)

[ Résumé & Mots-clés ]
La demande de réassignation de genre de sujets dits transsexuels implique les psys dans le circuit de la candidature à la modification médicochirurgicale des corps, de l’hormonothérapie et de la castration. Ceci donne l’occasion de repenser la notion d’identité sexuelle comme un fait psychique bien plus qu’un donné naturel et de réévaluer la part du discours du sujet sur son corps. La critique virulente adressée au discours psychanalytique par la militance transsexuelle et féministe oblige à concevoir autrement les concepts freudiens de la différence des sexes au-delà de l’angoisse de notre castration. Les développements récents concernant la psychose ordinaire offrent des outils permettant de rafraîchir l’écoute et l’accompagnement d’un certain nombre de ces sujets d’un nouveau genre.
Mots-clés : castration, transsexuel, dysphorie de genre, réassignation de genre, identité sexuelle, corps, différence des sexes, psychose ordinaire, semblants

[ Summary & Keywords ]
When subjects known as transsexuals ask for gender reassignation, this forces psychotherapists to start the process that eventually leads to medical and/or surgical modification of the body, through hormonotherapy or castration. This offers the opportunity to reassess the concept of sexual identity as a psychic matter rather than a natural one and to reevaluate the subject’s discourse about his body. The virulent criticism addressed to psychoanalysts’ doxa by transsexual and feminist militancy compels the reconsideration of the Freudian concept of sexual difference, over and above our own anguish of the issue of castration. Recent developments about ordinary psychosis provide new tools to listen to some of those subjects having changed gender and to support them in the cure.
Keywords : castration, transsexual, gender dysphoria, gender reassignation, sexual identity, body, sexual difference, ordinary psychosis, semblance

[ Plan de l'article ]
- Demande de castration
- Militance trans contre psychanalyse
- Rencontre avec les transsexuels
- Crise du genre
- La question de la psychose
- Conclusion

4/ « Le recours aux Communautés thérapeutiques », in Éducation Santé, n°202, juin 2005, pp. 2-5.

5/ "Gérard de Nerval : psychose toxique ou psychose sous toxique", in T.H.S. La Revue des Addictions, vol. VII n°26, sept. 2005, p. 1327-1332.

6/ « Le projet d'abstinence, un outil précieux », in Les Cahiers de Prospective-Jeunesse, n°52, octobre 2009, p. 28-31